Monday, May 25, 2009

Les sages conseils de SEDERA

Il suffit parfois d'un rien, d'une chose très simple ou d'un geste banal, mais qui nous procure indéniablement bien être et sérénité. Peut-on encore sourire quand on a mal, ou le moral bien bas ? L'amour n'apaise -t-il pas tous nos problèmes?

La jalousie, la haine, la rancune ruinent notre santé, car notre souci à émettre des jugements de valeur ne se traduit que par des stress et mal être tout en chamboulant notre âme et conscience. Certaine personne se fatigue à paraitre alors que sa santé ne cesse de lui réclamer le naturel,la simplicité et pourquoi pas la sincérité.

La vie nous apporte chaque jour ses lots de surprises, ses joies, ses peines, bonheurs ou malheurs auxquels on ne peut se soustraire. Destin ou fatalité?

Sedera nous prodigue ci-dessous des conseils sur la conduite à tenir pour atteindre le Nirvana d'une vie saine.Il n'existe pas d'ascenseur pour y arriver, il faut prendre tout simplement l'escalier.... Bon courage !!!

Santé :

1. Boire beaucoup d'eau.

2. Prendre un petit déjeuner comme un roi, le déjeuner comme un prince et le souper comme un mendiant.



3. Manger plus d'aliments qui poussent sur les arbres et les plantes et manger moins d'aliments qui sont fabriqués dans des usines.

4. Vivre avec les 3 E - l'Energie, l'Enthousiasme et l'Empathie.


5. Prendre le temps de pratiquer la méditation et la prière.

6. Jouer à plus de jeux.

7. Lire plus de livres que vous avez fait en 2008.

8. Asseyez-vous dans le silence pendant au moins 10 minutes chaque jour.

9. Dormir un minimum de 7 heures.


10. Faire 10-30 minutes de marche chaque jour. Et pendant que vous marchez, souriez.



Personnalité:

11. Ne pas comparer votre vie à celle des autres. Vous n'avez aucune idée de ce que leur vie est.

12. Ne pas avoir des pensées ou des choses que vous ne pouvez pas contrôler. Mieux vaut investir votre énergie positive dans le moment présent.

13. Ne pas trop faire. Gardez vos limites.

14. Ne vous prenez pas au sérieux. Personne d'autre ne le fait.

15. Ne perdez pas votre précieuse énergie à des potins.

16. Rêvez plus encore alors que vous êtes éveillé.

17. L’envie est un gaspillage de temps. Vous avez déjà tout ce qu'il vous faut.

18. Oubliez les questions du passé. Ne pas rappeler à votre partenaire ses erreurs du passé. Cela va ruiner votre bonheur.

19. La vie est trop courte pour perdre du temps à haïr quelqu'un. Ne pas haïr les autres.

20. Faire la paix avec votre passé afin de ne pas gâcher le présent.

21. Personne n'est responsable de votre bonheur, sauf vous.

22. Sachez que la vie est une école et vous êtes ici pour apprendre. Les problèmes sont tout simplement partie du programme qui apparaissent et s'effacent comme l'algèbre de classe, mais les leçons que vous apprenez dureront toute une vie.

23. Sourire et faire rire les autres.

24. Vous n'avez pas à gagner chaque argument. D'accord pas d'accord.

Société:

25. Appelez votre famille souvent.

26. Chaque jour, donnez quelque chose de bon pour les autres.

27. Pardonnez à tous pour tout.

28. Passez du temps avec des personnes de plus de 70 ans et de moins de 6 ans.


29. Essayez de faire sourire au moins trois personnes chaque jour.

30. Qu'est-ce que les autres pensent de vous n'est pas de votre ressort.

31. Votre travail ne prend pas soin de vous lorsque vous êtes malade mais vos amis, oui. Restez en contact.



La vie :

32. Faites le bon choix !

33. Débarrassez-vous de tout ce qui n'est pas utile, beau, joyeux.

34. Le Tout Puissant guérit tout.

35. Que votre situation soit bonne ou mauvaise : cela va changer.



36. Peu importe comment vous vous sentez, se lever, s'habiller fait que vous êtes vivant.

37. Le meilleur est encore à venir.

38. Lorsque vous vous réveillez le matin en vie, rendez grâce au Créateur pour cela.

39. Votre intérieur est toujours plus heureux. Ainsi, vous êtes heureux.

40. Pas de politique et vivons caché.



Conclusion:
Sourit même si ton sourire est triste car si il existe quelque chose de plus triste qu'un sourire triste s'est la tristesse de ne pas pouvoir sourire...

Un simple sourire, ça ne coûte rien

Un sourire, ça ne coûte rien...
Mais il peut enrichir celui qui le reçoit...
Sans même appauvrir celui qui le donne...

Parfois il ne dure qu’un tout petit instant...

Mais on s’en souvient très longtemps...

Personne au monde n’est assez riche pour s’en passer..

Les pauvres aussi peuvent le posséder...

Un sourire nous repose
Lorsque nous sommes épuisés...
Il nous encourage lorsque nous sommes stressés...
Il nous réconforte lorsque nous sommes tristes..
Il a de la valeur seulement quand il est donné...



Si jamais vous connaissez une personne
Qui ne vous donne pas le sourire que vous méritez..
Alors donnez-lui le vôtre, sans hésiter..
Car personne au monde n’a plus besoin d’un sourire..

Que celui ou celle qui ne peut en donner aux autres..
Le sourire apporte un peu de soleil dans le coeur des autres..
Il est porteur d’un terrible virus..

Attention à celui qui l’attrape !
Car le sourire est très contagieux..

Avez-vous déjà remarqué que nous pouvons reconnaître une personne
que nous n’avons pas vue depuis plusieurs années juste à cause de son sourire ?
Le sourire est un baume pour le coeur...

Alors gardez le sourire...:)
Sea Queen

Friday, May 22, 2009

Dans les bras du grand cousin

Plaisirs et gourmandise

Une histoire de maman

Avant



Pendant


Après

Joie et délire

Vitesse et précipitation

La piscine des Ulis

Théo et Fabien vadrouillent dans Paris

Entre sœurs et le bus

L'entrée...



Le plat


Enfin le petit dessert

Un verre de bonbon anglais...

Tchizzzzzzzzzzzzzzzz !!!!!!!!

Cousins, cousine et nièce

L'orchestre au grand complet

Un vendredi magnifique

Comme un poisson dans l'eau

En famille

Invitation du toubib

Sandra junior

La pose café

Une nouvelle ruée vers l'or



La commune de Belambo abrite une mine d’or exploitée dans les années 80. La découverte au mois de mars d’un nouveau filon attire des milliers de gens.

Le paysage a une forte ressemblance avec celui de la mine de saphir d’Ilakaka. Des amoncellements de terre un peu partout témoignent de l’existence de nombreux trous creusés par les chercheurs d’or.
Les mineurs utilisent une technique inspirée de celle des chercheurs de saphir, en creusant des puits très profonds jusqu’à 30 mètres pour atteindre le filon. De là partent plusieurs dizaines de mètres de galeries souterraines pour permettre de remonter la terre contenant le précieux métal vers la surface et la tamiser. Un travail extrêmement risqué car les galeries risquent de s’effondrer à tout moment.
« Pour l’instant, il a eu un seul accident grave depuis que la ruée à débuté au mois de mars. Heureusement, il n’y a pas encore eu de mort », déclare Richard Ranaivoson, habitant du village voisin d’Ambatofotsy.
Le gramme à 50 000 ariary

Les mines de Belambo datent déjà du milieu de 1980. Mais depuis qu’une compagnie étrangère y a effectué de nouvelles prospections l’année dernière, elles revivent. Dès que les étrangers sont partis, les habitants du voisinage sont revenus creuser. Les nouvelles se sont très vite répandues dans les alentours, jusqu’à 60 kilomètres.
Des milliers de gens sont déjà venus. Les hommes creusent et remontent la terre tandis que les femmes font le tamisage. « Il faut trois jours pour six hommes pour atteindre le filon à 30 mètres », témoigne Rakoto en guettant avec anxiété la couleur jaune de l’or, grâce au reflet du soleil sur le tamis. Ces trois jours de dur travail risquent d’être vains. Il faut beaucoup de chance pour trouver le précieux métal. D’ailleurs, beaucoup ont préféré se reconvertir dans le petit commerce.
Les graines de paddy servent d’unité de pesage de la poudre d’or à Belambo. L’équivalent du poids d’une graine coûte entre 500 et 600 ariary. Difficile de faire l’équivalence en grammes, mais ont peut deviner aisément que ce sont les intermédiaires qui ramassent le plus gros du bénéfice.
Le prix d’achat des bijoutiers à Ambatolampy, à une douzaine de kilomètres, est de 50 000 ariary le gramme. Les mineurs n’ont pas le temps d’y aller. Pour beaucoup, c’est une activité de subsistance. Ils doivent rentrer au village le soir avec ce qu’ils gagnent, généralement entre 7000 et 10 000 ariary pour une journée de travail.
C’est de bouche à oreille que les visiteurs apprennent de la façon la plus inattendue l’existence d’une mine d’or à Ambatoaranana, commune de Belambo située à une dizaine de kilomètres de la RN 7, en bifurquant vers l’est à l’entrée d’Ambatolampy.
Une zone surtout connue comme étant agricole et fertile comme le sont la plupart des vastes étendues de plaines de cette région du Vakinankaratra. La route en terre très poussiéreuse et pleine de nids de poule qui y mène ne laisse même pas deviner l’existence d’une richesse dans une zone cachée à hauteur d’une colline.