Thursday, March 06, 2008

Les comoriens s'enfuient à Madagascar


« Dernière heure : selon plusieurs sources proches de Bakar, les rebelles auraient loué un avion spécial afin de quitter l'île d'Anjouan pour un exil à Madagascar…Une partie de la somme a déjà été versée… la location serait d'environ 20 000 euros ». Cette information publiquement parue dans le blog de wongo skyrock, ne pouvait passer inaperçue, loi de proximité étant. Et puis, les faits de ces derniers temps, concernant notamment la fuite massive des Comoriens d’Anjouan après l’élection contestée par la communauté internationale de Mohamed Bakar, considéré comme un président autoproclamé, ont sérieusement envenimé la situation dans l’archipel. Un ultimatum a même été lancé à l’endroit de Mohamed Bakar, sinon l’île serait envahie.

Non-droit

La France a offert au gouvernement comorien une logistique pour assurer notamment le transport et le débarquement des troupes comoriennes à Anjouan, si le colonel rebelle se faisait récalcitrant. Hier, la gendarmerie de Madagascar, à travers un communiqué de presse, a fait état de l’arrestation d’un comorien à bord d’une vedette au large de Nosy-Be. Aucune autre précision n’est donnée par ce document officiel. L’audition du clandestin est d’ailleurs en cours. Mais la circonstance laisse penser que ce ressortissant des Comores ferait partie des Anjouanais qui cherchent à fuir l’île par tous les moyens en raison des traitements inhumains dont les opposants font les frais dans cette île devenue une « zone de non-droit », comme le qualifie la presse internationale. Anjouan est coupé du monde, depuis déjà deux mois, après le sabotage des centrales de Comores-Télécom. Les pénuries deviennent généralisées et frappent surtout les carburants et les produits pétroliers.

Chaos

Rien que ces quelques descriptions montrent le chaos total à Anjouan. Sans pour autant ignorer les arrestations arbitraires, les prises d’otages collectifs ou encore les bastonnades au quotidien, perpétrées par des miliciens du Colonel Bakar. A Madagascar, tous les renseignements sont pris au sérieux en raison de cette délicate situation aux Comores. «Nous allons renforcer davantage la surveillance du territoire», nous confie un Officier Général malgache. Pour l’heure, l’exil de cette « île prison » continue. La plupart débarquent à Mohéli et les plus gravement blessés sont évacués à Moroni. Autrement dit, la descente à Anjouan, le 27 février dernier, d’une forte délégation constituée par des représentants de l’Union africaine, de la ligue des Etats Arabes, de la France, des Etats-Unis, de l’Afrique du Sud demeure sans résultat. La tension continue de monter et est en passe d’affecter les îles voisines. Pour ne citer que ce probable exil dans la Grande Ile. Histoire à suivre…

Wednesday, March 05, 2008

Jokwe menace Madagascar, Nosy be et les Comores


Le centre de Jokwe (990 hectopascals) se trouvait hier soir à moins de 100 kilomètres à l’est-nord-est de la ville d’Antsiranana (ex-Diego Suarez) à la pointe nord de Madagascar, générant des vents moyens de 65 km/h accompagnés de rafales à plus de 90 km/h. La Grande-Ile, mise à genoux par les passages successifs des cyclones Fame, puis Ivan, n’avait pas besoin de cela. Jokwe est un système de petite taille, indique Météo-France, qui se trouvait hier soir à 1140 km dans le nord-nord-ouest de la Réunion. Il se déplaçait vers l’ouest à 14 km/h. Heureusement, la zone d’extension des vents forts reste faible. Le météore devait passer sur la baie de Diego Suarez la nuit dernière avant de “ressortir rapidement en mer, ou il devrait poursuivre son intensification en s’approchant du sud de l’archipel des Comores.” Mayotte en vigilance cyclonique. Une intensification du système lors de son passage sur les eaux chaudes (température supérieure à 27,5°) du nord du canal de Mozambique était attendue, avec un passage au plus près de Mayotte ce soir, à une cinquantaine de kilomètres au sud. Mayotte a été de ce fait placée dès hier midi en vigilance cyclonique

Sunday, March 02, 2008

Un garçon de plus dans la famille

Yohan Niriantsa Rambatomanga est arrivé aujourd'hui 3 mars 2008 vers 19h00. Il pèse 3kg370 et mesure 52 cm . La maman est heureuse et en bonne santé le papa Joël , et ses deux frères Mathéo et Gaël, sont aux anges !!!